Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Juif du Maroc

Juif du Maroc

Voilà un blog qui décrira et donnera un aperçu de la vie quotidienne de la Communauté Juive au Maroc d'aujourd'hui mais aussi d'antan. La vie de la communauté d'un aspect intérieur, du judaïsme marocain, du Maroc, via la vue personnelle de Marocains de confession Juive ou autre, dans leur pays.


Hommage aux disparus du Café Argana

Publié par Feuj Maroc sur 13 Mai 2011, 15:37pm

Catégories : #JUIF AU MAROC

Depuis toujours, de mémoire d’homme, le Juif Marocain a vécu  en complète symbiose avec ses frères musulmans au Maroc. Nous n’avons jamais eu, mises à part quelques périodes sombres, entre autres au moment de l’indépendance du Pays, quelques cas isolés, mais tout revint en ordre sous la protection de la dynastie Alaouite, que D’ les protège.

Il est certes quelques durs moments à rappeler, comme le massacre du Mellah de Sefrou, certaines attaques et assassinats de certains minotiers de Sidi Kacem, et ce il faut le souligner dans le contexte ténébreux de l’exil de SM Mohamed V à Madagascar, etc….

Depuis, la vie communautaire eut ses frayeurs, au moment des grandes guerres du Moyen Orient, ses migrations subites et volontaires, mais depuis nos seules frayeurs se résumèrent à quelques cas isolés, qui n’étaient que des faits divers.

Au début du 21ème Siècle, le Maroc subit à son tour le fléau du terrorisme, cette arme de terreur aveugle n’épargne plus personne lorsque appliquée. Le peuple marocain au complet fut touché au plus profond de son intégrité, du symbole de pays sans risques, au sein de sa population et de sa tolérance légendaire.

Le premier choc majeur, fut les attentats du 16 Mai 2003, ce jour un Vendredi Soir, 41 personnes furent tuées en plein centre ville de Casablanca, le choc, aucun mot pour décrire la barbarie et l’horreur, cinq lieux significatifs du bien être et de la tolérance Marocaine sont touchés, un Hôtel, 2 Restaurants, un centre social et un cimetière juif. Les auteurs, des jeunes homes de 25 à 30 ans, se font exploser emportant avec eux la destinée de 41 innocents.

Huit années et un mois plus tard, le scénario se répète dans une autre ville symbole du Maroc, Marrakech, en pleine journée, en heure de pointe , sur la place Jamaa El Fna, récemment inscrite par l’UNESCO en 2001 en tant que patrimoine culturel immatériel de l'humanité, visitée régulièrement par plus d’un million de visiteurs, annuellement, le Cafe Argana bien connue sur la place pour sa fréquentation touristique, se retrouve eventré par une bombe artisanale, emportant 17 âmes, assises tranquillement à la terrasse panoramique, connu pour sa vue imprenable sur la fameuse place Marrakchie.

Encore une fois, les victimes, de toutes nationalités confondues, sont emportées de manière barbare, parmi elles un jeune couple, Messod et Michal Weizman, originaires du Maroc, vivant à Shangai Chine, étaient venus passer les fêtes de la Pâques Juive en famille. Afin de prendre un moment pour eux, les parents du jeune mari, habitant Casablanca, gardent leur seul fils, âgé de 3 ans

Le jeune couple se rend ainsi à Marrakech, leur hôtel ne pouvant leur remettre leur chambre immédiatement, les fait patienter une à deux heures de plus, le jeune couple, afin de profiter de leur court séjour, se rendent sur la fameuse place et se dirigent droit vers leur tragique destin.

Ils seront, ainsi que 17 personnes emportées sauvagement, par un illuminé d’une mouvance terroriste extrême, qui actionnera sa bombe à distance, sur la terrasse du café Argana. Que dire, quoi dire, si ce n’est notre soutien à toutes les familles des personnes disparues, dans un moment aussi terrible et que des condoléances ne suffiront jamais à consoler ou faire oublier cette tragédie et que nous nous tournons vers le tout puissant, qu’il les accepte auprès de lui.

Aujourd’hui et toujours, nous restons solidaires de notre pays et de notre roi et malgré ces blessures à vif au sein de nous-mêmes, il faut continuer à développer, améliorer et respecter les valeurs de notre pays le Maroc et de son peuple et ne pas se laisser intimider par ces actes barbares qui attaquent précisément ces valeurs afin de détruire cette unité et ce progrès que connaît le Maroc depuis de nombreuses années.

Quant à nous, citoyens du Maroc, que nous soyons juifs, musulmans, chrétiens,  nous sommes avant tout Marocains,  nous combattons de cœur, de corps et d’esprit et condamnons, ce terrorisme, tout terrorisme et tout ce qui porte à l’image et à la quiétude de ce beau pays, de notre Pays.

Nous ne pouvons clore cet article sans nous adresser aux familles des victimes et leur laisser savoir, combien nous sommes affectés et touchés et combien nous compatissons à leur douleur. Plus particulièrement, pour le connaître, Mr & Mme David WEIZMAN, pour la perte de leur fils, leur belle-fille, enceinte au moment du drame, Messod et Michal Weizman, ainsi que la famille ZEKRI de Montréal.

Baroukh Dayan Ha émeth, que D’ les ait auprès de lui et qu’il protège leur jeune orphelin tout au long de sa vie.

Hommage aux disparus du Café Argana

Commenter cet article

amsellem 25/02/2013 17:59

bonjour je fais un reportage tv j'aurais besoin de savoir ci vous conaiser des histoire et ci vous attacher a un stadik
le reportage a pour théme sur les traces des tsadikims au royaume du maroc merci de nous aider

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents