Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Juif du Maroc

Juif du Maroc

Voilà un blog qui décrira et donnera un aperçu de la vie quotidienne de la Communauté Juive au Maroc d'aujourd'hui mais aussi d'antan. La vie de la communauté d'un aspect intérieur, du judaïsme marocain, du Maroc, via la vue personnelle de Marocains de confession Juive ou autre, dans leur pays.


Récit du Cinquantenaire d'Agadir.

Publié par Feuj Maroc sur 4 Avril 2010, 13:57pm

Catégories : #JUIF AU MAROC

RECIT DU CINQUANTENAIRE

DU SEISME DU 29 FEVRIER 1960

D’AGADIR

 

 

Enfin, la fête d’Agadir a eu lieu, enfin nous avons rendu un hommage digne à la hauteur de la tragique histoire de cette ville, qui a subi cette catastrophe indescriptible, que fut le séisme de Février 1960.

Du 26 au 28 Février 2010, a eu lieu la commémoration du cinquantenaire du séisme d’Agadir et pour la première fois une réunion de toutes les communautés fut présente pour cet évènement. Venus de toutes parts du monde, d’anciens rescapés, d’anciens sauveteurs, journalistes, délégations hollandaises et françaises d’anciens militaires et sauveteurs qui ont accourus aux premières heures de cette terrible catastrophe, sont revenus sur les lieux, sont revenus à Agadir.

Une belle organisation avait été mise en place pour fêter cet anniversaire exceptionnel, car le premier jamais organisé en si grande pompe. Un comité organisateur « Comité de Pilotage et d’Organisation » a été nommé, afin d’assister les différentes associations présentes à gérer les nombreuses cérémonies initialement prévues, saluons Monsieur Le Maire d’Agadir, Mr Tarik KABBAGE et les membres de la commission, dont Mr Mohamed BAJALLAT, qui ont fait tout leur possible pour le bon déroulement de cet événement.

Cependant, tout ne s’est pas passé comme initialement prévu, mais nous ne retiendrons que les bons moments de ce cinquantenaire, à savoir, de magnifiques retrouvailles entre tous les rescapés, pour certains depuis 50 ans, des moments de pèlerinage très émouvants sur les tombes de leur proches, amis, frères, sœurs et parents disparus ce tragique jour de 29 Février 1960.

Nous retiendrons également, un magnifique travail des différentes associations qui oeuvrent depuis longtemps à maintenir cette mémoire par différentes manifestations et à la préparation de ce cinquantenaire, pour les nommer, « L’Alliance d’Agadir au Canada », « L’Association des Originaires d’Agadir en Israël », « L’Association LE LIEN des Anciens d’Agadir et du Souss » et bien sûr « La Communauté Israélite d’Agadir » pour avoir orchestré et concrétiser cet émouvant anniversaire.

Il faut également souligner la contribution du Croissant Rouge Marocain avec à sa tête SAR La Princesse Lalla Malika, présidente de cette célèbre organisation, SAR La Princesse a fait une invitation et donné un discours sous le thème « La ferme volonté de feu SM Mohammed V, qui a permis de relancer la reconstruction d’Agadir », mais également la poursuite de cette reconstruction par feu SM Hassan II, que D’ ait son âme, ainsi que notre Roi SM Mohamed VI, que D’ le bénisse (Source: Journal l’Opinion). Nous remercions cette illustre visite et présence, en la personne de SAR La Princesse Lalla Malika et de fait la Famille Royale Marocaine, que D’ la protège.

Au cours de cette manifestation, fut projeté un film documentaire du cinéaste belge d’origine marocaine, Mr Hassan BOUHAROUTI,  « Enfants du séisme d’Agadir : 50 ans après»,  ainsi que l’inauguration d’une galerie de photos anciennes d’Agadir avant le séisme. Le même soir, SAR Lalla Malika a offert et présidé un dîner en l’honneur des délégations présentes.

Ce fut une belle présence et un grand merci est donné à notre Famille Royale Marocaine, que D’ les protège.

Suite à cette manifestation officielle, nous sommes, il faut le mentionner, rester un peu sur notre faim, malgré le travail énorme accompli par le comité organisateur de cet évènement, bien des manifestations promises n’ont pas eu lieu, ce fut le seul point sombre de la fête.

Cependant, il reste une seule et belle impression, qui fut celle de la mobilisation faite autour de cet évènement, de l’organisation des différentes associations qui ont communiqué et mobilisés tous les rescapés du séisme d’Agadir, à travers le monde, afin de se déplacer et venir rendre hommage aux disparus de ce tragique séisme et de fait à cette ville, à notre pays, le Maroc.

Ce furent des moments très tristes, très poignants, mais aussi de joyeux moments de retrouvailles, du plaisir de se retrouver, s’embrasser, se rappeler les scènes de vie dans le vieil Agadir et de se mentionner les noms de rue, Rue Illala, Rue du Four, etc….. à se commémorer le nom des absents et décédés, mais aussi de ceux qui ne pouvaient être là ce jour là.

Les activités peu nombreuses, amenèrent les anciens Gadiris en visite, à se retrouver spontanément autour d’une piscine à tel ou tel hôtel, il arrivait de trouver la délégation du LIEN à l’hôtel Les Dunes D’or, une délégation Hollandaise à l’hôtel AL MOGGAR, nos amis de la communauté Juive entre les hôtels ATLANTIC PALACE , BEACH CLUB et TIKIDA RIU.

Je tenais à souligner le travail de « l’Association Philatélique Agadir »,  qui a  participé au cinquantenaire d'Agadir, non sans peine, en organisant ,à la chambre du commerce d’Agadir, une exposition de timbres, de cartes postales et plus de trois mille ans d'histoire du Maroc à travers la monnaie. Ils ont travaillé à la création de ce timbre avec Poste MAROC et ont surtout bataillé pour pouvoir exposer en temps et lieux le nouveau timbre , pour souligner ce cinquantenaire d’Agadir. Beau travail Messieurs Habib MOUAHBI et Michel DESPRES et bonne continuation.

 

Il nous reste un petit goût amer,à ce propos, j’aurai imaginé de belles rencontres communes, dans une salle de fête de ces nombreux hôtels, un échange d’idée, de documents, d’expérience, de vécus, ou une coordination pour de futures manifestations, pour une communication commune et pourquoi pas l’idée et la concrétisation un jour d’une association qui regrouperait l’ensemble des communautés présentes. Mais nous ne perdons pas espoir dans ce sens là et en tant qu’auteur de ce petit texte, et membre de la deuxième génération de Gadiris n’ayant pas vécu ce terrible évènement d’Agadir 1960, mais qui y restons très sensibles, faisons un clin d’œil dans ce sens à nos aînés, qu’ils créent ce travail de rassemblement. Une fois nos sièges unis, nous pourrons un jour, que mieux transmettre à nos enfants et faire perdurer cet hommage à nos disparus, à notre ville, à notre pays.

Enfin continuons notre historique de ces belles retrouvailles. L’initiative des associations Juives des anciens Gadiris fut une belle initiative, ils mobilisèrent un grand nombre d’ originaires d’Agadir, avec leur famille pour certains, ce fut un des aspects très intéressant justement, d’impliquer cette nouvelle génération à se rendre compte et connaître le lieu de leur origine.

L’Association des Originaires d’Agadir en Israël, avec son président Mr Maurice OHAYON, se déplacèrent en masse et plus de 90 personnes étaient présentes. Nous saluons cette association énergique qui, à chaque année, commémore et fête ce tragique anniversaire au sein de la ville d’Ashdod. Ils ont élaboré des tas de projets dans cet ordre d’idée, nous n’en dirons pas plus, nous les invitons à s’exprimer eux-mêmes sur le site de communautejuiveagadir.com.

La « Communauté Israélite d’Agadir » a bien évidemment, de concert avec les différentes associations, orchestré et prévu sur place toute l’organisation et la logistique. Nous tenions à souligner le travail gigantesque de Mr Simon LEVY, président de la communauté Israélite d’Agadir, complètement dévoué à la communauté, au service des juifs de passage, à la rigueur et propreté exemplaire de la synagogue de la ville, de son cimetière complètement rénové, finies les passages poussiéreux entre les tombes, tout a été bétonné et étudié, ainsi que des petites cheminées ont été placé aux côtés de la majorité des tombes de nos disparus, afin d’y allumer les cierges en souvenir. Bien évidemment, tout grand homme est toujours soutenu et épaulé par une grande dame, nous saluons le travail en coulisse de Mme Denise LEVY, son épouse, qui veille au suivi des opérations et au bon fonctionnement. Bravo à la communauté Israélite d’Agadir. Bien évidemment, d’autres hommes sont au crédit également de cet exemple de gestion et d’efficacité, nous nommerons les membres du comité, Messieurs Guy MARRACHE et Albert BENABOU.

Ce cinquantenaire est tombé en même temps que la fête de pourim, ce qui a permis à l’ensemble des visiteurs venus de se retrouver à plusieurs reprises au sein du centre communautaire et de la synagogue d’Agadir, pour les différents offices, de shabbat et de pourim. Ce furent de grands moments d’émotion et de retrouvailles.

Le Dimanche 28 Fevrier 2010, la Communauté Israélite d’Agadir offrit aux visiteurs, anciens d’Agadir, un diner de Gala, au sein du magnifique site du Golf du Soleil. Ce fut la soirée de clôture des célébrations et une soirée intime entre les anciens de la communauté Juive d’Agadir. Les responsables de l’Alliance d’Agadir au Canada, avaient quant à eux, préparé minutieusement tout un programme et des remises de trophée aux plus méritants membres de la communauté d’antan et d’aujourd’hui et aux membres actifs des associations dans leur infatigable travail de mémoire. Nous tenons à les saluer en personne, Monsieur Maurice HAYOUN (dit famille IGGO), chef d’orchestre de l’association et membre du comité local à Agadir de l’évènement et créateur des trophées et diplômes de reconnaissance remis aux différentes personnes, Mr Roger BENHAMOU grand animateur et orateur de la soirée, Dr Arié BENSOUSSAN, fils du Directeur de l’Ecole Alliance d’Agadir avant le tremblement de terre et enfin le cinéaste Canadien d’origine Gadiri, Mr BENSIMON …….

Ces messieurs ont travaillé d’arrache pied tous ensemble et depuis des mois à l’organisation de cette fameuse soirée, en concert avec Monsieur Simon LEVY et son équipe à coordonner cet évènement avec les autorités locales, pour offrir au plus grand plaisir de tous, ce prestigieux moment de bonheur à tous ces anciens gadiris venus de si loin pour la fête des retrouvailles.

 

Soirée de Gala du Dimanche 28 Fevrier 2010

Pour ceux qui ne connaissent pas le Golf du soleil, c’est un magnifique 32 trous au sein de la forêt qui se trouve à l’embouchure de l’Oued Souss, un endroit plein de verdure et de grand calme. Une grande salle de fête y est disponible et mise à disposition pour l’évènement. Tout était déjà prévu, Traiteur Casher venu spécialement de Casablanca, serveurs, un spécialiste de l’animation musicale et un long programme prévu par nos gadiris canadiens et d’Israël.

L’effervescence de l’arrivée se fit sur les marches de l’entrée du Golf et une magnifique photo de groupe put figer une partie des présents, le reste des visiteurs était engagé dans d’innombrables discussions de retrouvaille et de remise de photos de jeunesse et de souvenirs. Le groupe finit par s’installer dans la salle, par tables de 10 personnes donnant vis-à-vis à une estrade de cérémonie et un grand écran marquant la bienvenue à Agadir 2010.

Immédiatement le maître de cérémonie, Mr Roger BENHAMOU a fait son discours préliminaire et introduit Mr Maurice HAYOUN qui lance les trois mots d’ordres de ce voyage : PELERINAGE, SE RENCONTRER et RENDRE HOMMAGE A LA COMMUNAUTE.

Le premier hommage, sur les mots de Mr Jacques BENSIMON, a été fait à Mr Guy MARRACHE, en tant que «Vice-Président de la Communauté Israélite d'Agadir, pour son importante contribution, son généreusx soutien et pour son attachement au maintien exemplaire et à la perennité des institutions de la commuanuté d'Agadir», à qui fut remis un « Certificat Honorifique », ce dernier remercia l’assistance et rendit hommage au Président de la Communauté, Mr Simon LEVY, hommage bien mérité. On lui remit un « Certificat de reconnaissance Exceptionnelle » des mains de Mr Arié BENSOUSSAN. Mr LEVY remercia l’assistance de leur présence et de leur venue jusqu’à Agadir.

L’invité suivant appelé au micro fut Mr Maurice OHAYON, président de « l’Association des Originaires d’Agadir en Israël » qui lança un bel appel à toute l’assistance « Que le contact reste, que l’on soit toujours unis », belle morale……… Maurice HAYOUN lui remit une pièce d’art représentant un « Inukshuk » (structure que les Inuits au Canada construisent dans le grand nord et qui sert de repère aux chemins dans ce grand désert blanc du nord Canadien) en remerciements de son engagement à la mémoire d’Agadir.

La soirée garde quand même son aspect retrouvaille et de gala, entre chaque intervention, se forme un ballet de promeneurs tout autour des tables, afin d’échanger des souvenirs, se présenter, s’interroger, l’on sent aisément l’émotion à chaque retrouvaille. Mais les choses ont été bien faites et le service parfait ne fait que servir de délicieux plats, bien de chez nous, la musique entraînante attire de nombreux danseurs sur une piste improvisée et la jeunesse de nos aînés leur revient sur les mélodies entraînantes de l’homme chanson.

Le programme chargé de nos amis de l’Alliance d’Agadir au Canada, interrompt la fête et nous ramène vers de nouveaux orateurs, cette fois en la personne de Suzanne CORIAT (nom de jeune fille), fille de Mr CORIAT l’ancien président de Communauté d’Agadir avant le séisme juste avant Mr MORYOUSSEF David, qui donnera un discours plein d’émotion à l’intention de la famille BENSOUSSAN, qui fut le directeur de l’Ecole de l’Alliance Juive d’Agadir, pendant de nombreuses années et qui était celui qui encadra toute la jeunesse Gadirie au niveau de l’enseignement et de l’éducation.

Un très beau diaporama fut projeté sur le grand écran de la salle, retraçant la Vie de la famille BENSOUSSAN, depuis la ville de Safed jusqu’aux derniers moments en France.

L’éminent Chirurgien Canadien Arié BENSOUSSAN reçut des mains de Mr BENSIMON un Certificat de reconnaissance exceptionnel au nom de l’Alliance des Gadiris au Canada, "Pour le dévouement d'une vie entière consacrée au service de l'éducation et de l'enseignement au sein de la Communauté Israélite d'Agadir", unanimement reconnu sous les applaudissements par l’ensemble des présents, Mr Bensimon reprit cette éloge et la traduisit en une seule phrase « Enrichissement et épanouissement de plusieurs gadiris d’origine juive ».

Arié BENSOUSSAN remercia l’assistance et prononça une allocution, pour finalement appeler Mr Richard LOOK au micro, homme d’affaire aujourd’hui au Canada, ce dernier fit l’éloge de la ville d’Agadir, du bon vieux temps, mais aussi souligna ce magnifique climat d’entente et de proximité avec nos voisins de toujours, qu’ils soient juifs, musulmans ou chrétiens, pour nous ils n’étaient que nos voisins ou amis.

Mr LOOK me surprit agréablement quant il évoqua le prochain  invité à venir sur le podium pour son travail accompli.

En effet, il appela votre humble serviteur et auteur de ces lignes, Georges SEBAT pour le travail de mémoire accompli à travers le site http://www.communautejuiveagadir.com et me remettre un trophée appelé « Inukshuk » (structure que les Inuits au Canada construisent dans le grand nord et qui sert de repère aux chemins dans ce grand désert blanc du nord Canadien) .

Je ne vous cache pas que je fus réellement surpris, agréablement, certes, de cette reconnaissance, bien que tout ce qui a été fait, l’a toujours été par passion et par pur plaisir, sans aucune recherche de mérite ni de récompense. Merci à vous, chers gadiris, chers amis des associations et particulièrement de l’Alliance d’Agadir au Canada, pour cette belle pièce d’art et surtout pour ce qu’elle signifie. 

Egalement, je ne fermerai pas la parenthèse avant de souligner, qu’il a été remis à mon ami Pierre PERROT, créateur du site http://www.amidagadir.fr , le même trophée de reconnaissance qu’à moi et du site communautejuiveagadir.com , je trouve ce geste, très juste et important, Pierre est un travailleur acharné de la mémoire d’Agadir, il le fait sans distinction de temps et d’engagement, il a toujours évolué et assisté nos Amis du LIEN, et de la communauté française d’Agadir, et tous ceux que la cause intéresse, ce ne fut certes facile, car en devant de l’écran, il est facile de se faire critiquer et des fois injurier, mais la passion que nous avons, nous fait passer au dessus de cela et en tant que créateur de sites web, il n’est pas facile de faire plaisir à tout le monde, alors que tous ceux qui nous visitent nous fassent cet encouragement, merci, et bravo Hajj PERROT, tu le mérites bien.

Il a été également remis un trophée de reconnaissance à Youri KALADGEW, de l’association du LIEN, qui sont incontestablement, l’association la plus active dans la préservation de la mémoire d’Agadir. Je me joins à la communauté Juive pour appuyer et féliciter Youri et tous nos amis du lien, entre autre Pierre PADIOU, sur place à Agadir. Il y en a aussi beaucoup d’autres à qui je pense et je les salue pour leur travail acharné, nous en parlerons plus longuement, mais saluons-les , Abdallah AOURIK de la revue AGADIR O'FLLA,  je pense aussi à Raymond HUMEAU,Henri BALLATO, Christine et son superbe site « http://amegadirie.fr.gd/», les freres Gaucher pour leur site agadir1960.com , et tous les merveilleux amis sur le forum d'amidagadir.


La soirée continua avec le service du dîner et de retrouvailles jusqu’au prochain invité, en la personne de Mr BENSIMON, en tant que cinéaste reconnu, qui nous présenta un extrait de sa réalisation cinématographique au lendemain du séisme, intitulé « Once Agadir.. », dont nous espérons pouvoir un jour vous montrer quelques extraits ou le film au complet..

Juste après la projection, fut invité Mr Leon BENSOUSSAN qui lut un magnifique poème sur Agadir, de sa composition, et qui laissa toute la salle en émoi.

Roger BENHAMOU reprit le micro et introduisit Mr Jacques OHAYON, Gadiri  de toujours et homme d’affaire actif dans le domaine du tourisme, et l’invita à se prononcer devant l’assistance. Mr OHAYON, érudit de thora et de religion, fit un discours très touchant, à l’attention de quelqu’un qui a été pour plusieurs générations de Gadiris, un mentor, un parrain, un père, un grand Chef Scout, un meneur, une oreille à tous les soucis de la communauté et de ses membres, qu’ils soient de la génération avant le séisme ou même après le séisme, il a toujours été une porte ouverte à chacun et à tous, je parle de Mr OHAYON Simon, dit « Mimo », Fondateur des Eclaireurs et Eclaireuses Israélites du Maroc et de l’Alliance Sport d’Agadir.

Un diaporama très riche en images et anecdotes, avec des citations, à des lieux visités sous la main de Chef de Simon OHAYON, furent mentionnés au plus grand plaisir de l’audience avertie et avide de clichés qui signifiait tant de souvenirs de leur jeunesse Gadirie.

Je tenais à souligner et appuyer cette éloge, moi-même, né après le séisme et de la deuxième génération après ce terrible événement. J’atteste de la grandeur de ce Monsieur, de son énergie exemplaire, de son courage, homme d’affaire averti et très occupé, il est toujours là pour vous recevoir, vous écouter, vous aider, il fut pour beaucoup un père, un conseil, une protection.

Mr Jacques OHAYON, fit donc un discours entremêlé de citations talmudiques et de la thora, mais aussi l’énumération des vertus de ce grand Homme qu’est Simon OHAYON. (Nous vous joignons une copie de ce discours qui résumera tout ce que nous pourrions dire, en cliquant sur ce lien).

Mr Simon OHAYON, ainsi que Mme Solange OHAYON, toujours très discrète, furent invités sur l’estrade afin de recevoir le Certificat de « Distinction Honorifique », « Pour son Leadership, son dévouement et ses réalisations exceptionnelles au service de la Communauté Israélite d’Agadir ». Mais juste avant cela, on amena à venir le recevoir, tous les Scouts Totémisés par lui-même, ce qui donna une dizaine d’hommes et femmes à se bousculer pour le féliciter et le remercier chaleureusement.

Dans son verbe toujours plein de franchise et direct, Mr OHAYON remercia l’assistance et termina par : « Je vous remercie……. Je n’ai fait que mon devoir, pas plus, il ne faut pas trop exagérer, je vous remercie…….. ».

L’assistance en profita pour venir le saluer et prendre quelques clichés avec cette légende vivante d’Agadir., et finir en entonnant une chanson scoute en cœur.

A 23h45 précise, le maître de soirée reprit le micro et invita tout le monde à retrouver sa place pour effectuer en hommage aux disparus du tremblement de terre d’Agadir, mais également vu l’actualité, pour les disparus de HAITI et du CHILI, une minute silence.

Toute la salle resta debout toute une minute, chacun ayant une pensée, pour un père, une mère, un frère, une soeur, un proche, un ami, un voisin. Ce fut une minute impressionnante.

La soirée des récompenses et manifestations prit fin sur la prière en l’honneur des morts faite par le Rabbin IFRAH de Toronto, présent ce jour-là. Il se présenta bougie à la main et lut la Hachkabba à la mémoire des disparus du tremblement de terre d’Agadir.


Voilà chers amis le récit d’une belle soirée qui envoûta tous les présents, de sa signification, de la chaleur qui y régnait, de l’importance qu’elle représentait à cette date du cinquantième anniversaire. Les personnes présentes, jamais réunies en une seule fois et au même endroit depuis le séisme, n’auront peut-être plus la chance de renouveler cette expérience unique en son genre. Il fallait une telle date pour le faire, une telle volonté, une telle organisation, nous remercions la communauté Israélite d’Agadir pour sa mobilisation.

Nous retiendrons cependant de bons moments de souvenirs, de retrouvailles, de tristesse et de joie, mais aussi de fête pour ce cinquantenaire d’Agadir. Nous n’avons de mémoire, jamais reçu aucune retrouvaille de ce genre à Agadir, certes les associations travaillent chacune à créer de tels rassemblements dans leur pays respectifs, mais au Maroc et à Agadir, jamais rien de semblable, alors si il y a eu quelques ratés, nous les oublierons très vite (mais souhaitons pas assez, pour en retenir la leçon) et souhaitons que les associations et les commissions en charge de cette mémoire se surpasseront toujours plus, pour préserver l’histoire et la laisser à la portée de tous. Egalement, il faudra pour cela, engager la nouvelle génération à ces initiatives et les sensibiliser, pour que le message soit transmis à nos jeunes. Malheureusement, la génération des rescapés se trouve dans une tranche d’âge, qui ne laisse pas le choix à ces derniers que de transmettre cette fibre Gadirie et de transmettre leur témoignage et expérience aux plus jeunes, pour cela le combat doit être mené pour instituer par exemple, ne serait-ce qu’une heure d’histoire de la ville et de son séisme, se déplacer et venir donner des conférences et projections de photos à tous nos jeunes qui sensibilisés à cette tranche importante de l’histoire de leur ville, ne pourront que transmettre et perpétuer.

Georges SEBAT

Retour au site

http://www.communautejuiveagadir.com

Contact

contact@communautejuiveagadir.com

Récit du Cinquantenaire d'Agadir.

Commenter cet article

chakir 07/09/2010 19:54


bonjour,d'abord je vous remerci de ce site j'ai vue beaucoup de photos je cherche à me rappelé de quelqu'un des étudiants juives (paule gougain agdir) résidant à inezgane entre 1980 et 1990 et
aussi de monsieur david notaire à rue des écoles inezgane entre 1960-1970 avec son costume et son chapeau rond je n'oublie pas ses plaisirs je l'aime bien merci encore de ce site


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents